Side Navigation

Chronique France Bleu : Présentation du jeu Esquissé

Une version silencieuse du téléphone arabe

Tout le monde connaît le principe du téléphone arabe.
Esquissé, c’est la même chose, en alternant mots et dessins et avec interdiction de parler.

Ce jeu d’ambiance permet de rassembler de 4 à 8 joueurs pour partager un bon moment d’un peu d’art et de culture et de beaucoup de rires.


Armé d’un carnet, d’un crayon et d’un chiffon

Chaque joueur dispose d’un petit cahier Velleda à spirale, d’un feutre et d’un chiffon. Ça c’est pour dessiner et écrire.
Et pour l’inspiration, un paquet de 100 cartes recto verso qui proposent des mots, qui vont de Parapluie à Poséïdon en passant par Doggy bag et le Taj Mahal.

Chaque joueur commence par écrire son prénom sur son carnet, pour pouvoir le retrouver à la fin, car les carnets vont circuler.

Au début d’un tour, chaque joueur tire une carte. Et un dé permet de déterminer le mot de la carte que l’on va devoir faire deviner.

Et c’est ensuite que la magie commence :

Chaque joueur écrit ce mot dans son carnet, puis, sur la page suivante, dessine ce mot. Aucune limite, à part l’interdiction d’écrire.

Puis on passe son dessin à son voisin de gauche, et on récupère le dessin de son voisin de droite. Il faut alors deviner ce qu’il a voulu représenter et écrire ce mot page suivante. Et on passe à son voisin. Et on alterne ainsi : dessin d’un mot / interprétation d’un dessin. Quand les carnets ont fait un tour complet, et sont revenus à leur propriétaire, c’est terminé. On découvre avec les autres joueurs le chemin accompli par son mot : comment Poséidon s’est transformé en rayon de soleil, la Voie lactée a fini en pain aux raisins ou un kiwi est devenu un oeuf dur.


Du rire, de la perplexité, et surtout du rire

Tout le monde joue en même temps, donc c’est très fluide, et on reste dans l’action, même si certains sont plus rapides que d’autres pour dessiner – souvent l’étape qui prend du temps. On peut utiliser le sablier fourni pour garder le rythme – 1 mn pour écrire ou dessiner.

On est perplexe à la découverte du mot à dessiner.

On est perdu face à un dessin

Et surtout on rit pendant et beaucoup à la fin.

Selon le public, on peut adapter la difficulté du jeu, par exemple en utilisant des mots plus simples avec des enfants plus jeunes. Ou, pour un cadre pédagogique, utiliser des mots d’un thème défini à l’avance. Ou choisir des mots ou des expressions sans utiliser de carte – c’est un format très souple, que l’on peut adapter. Et on peut jouer 1, 2 ou 10 tours.


Un jeu versatile et adaptable

Ce jeu peut facilement trouver son chemin dans le cadre du travail ou de l’éducation : comment une information – écrite – peut se perdre rapidement au cours de quelques échanges. Et alimenter ensuite une réflexion sur les solutions pour assurer la persistance de l’information et sur les meilleures façons de transmettre des informations.

Concept et matériel très souple que l’on peut adapter selon ses envies, ses objectifs. Et on peut le retrouver sur internet dans une version originale – garticphone.com.

Pauline Espagno : Etienne, de Chrysalude, comme tous les week-end, une bonne habitude qu’on a décidé de conserver en 2021 pour vous présenter des jeux de société plus déjantés et instructifs les uns les autres.
Bonjour Etienne.

Etienne Lafon : Bonjour Pauline.

P. : Alors, vous avez « Esquissé » sous le coude. Qu’est-ce c’est que ce jeu ?

E. : Alors « Esquissé », c’est un jeu qui reprend le principe du téléphone arabe sauf qu’on va alterner des mots et des dessins. Mais attention, on a interdiction de parler. C’est un jeu d’ambiance qui permet de rassembler de 4 à 8 joueurs pour rigoler beaucoup, parler un peu d’art et de culture mais surtout beaucoup rire.

P. : D’accord. Alors, quand on dit « le téléphone arabe », on rappelle que le principe c’est d’entendre un fait et de le déformer en le répétant parce que l’être humain est ainsi fait, il n‘est pas parfait : il va enlever ou rajouter des détails qui sont cruciaux pour la compréhension de la vérité. Et au final, parfois, ça peut prêter à rire. Ça peut. Mais pas tout le temps.

E. : C’est tout l’objectif de ce jeu. C’est de rigoler en se rendant compte qu’avec un simple mot ou un simple dessin et bien finalement on a rien compris.

P. : Est-ce que vous avez un exemple imagé à nous donner ?

E. : Ah ben oui, dans les exemples, dans les belles réussites récentes, un magnifique Poséidon qui s’est transformé en rayon de soleil, ou la Voie Lactée qui par le jeu des dessins est devenue un pain aux raisins.

P. : Ah oui. *rires* 
On part de très loin et on arrive encore plus loin !
Ça parait hautement improbable mais c’est une adaptation de ce qu’il se passe réellement en fait quand on colporte une rumeur. C’est ça ?

E. : C’est exactement le biais qu’on a quand on échange des informations. Un même mot ne sera pas dessiné de la même façon par tous les joueurs, et un même dessin ne sera pas interprété de la même façon par tous les joueurs. Et en plus, on a tous des talents de dessinateurs plus ou moins efficaces, et cela peut donner des choses très surprenantes.

P. : Oui, ça c’est clair !
Alors pour quelle tranche d’âge vous recommandez ce jeu ?

E. : Dès qu’on sait lire (là, c’est la contrainte : il faut savoir lire), on peut jouer. Il n’y a pas de limite ensuite. On y rigole même entre adultes.
Et c’est un jeu qui est vraiment très souple parce qu’il y a un jeu de carte, dans la boite, qui propose des mots mais libre à chacun d’inventer des mots qui vont être plus simples pour des joueurs plus simples, même à un professeur d’utiliser un vocabulaire pédagogique et thématique à faire deviner.
Cela permet de rigoler et cela permet aussi de prendre conscience qu’en partageant de l’information, et bien, on en perd.

P. : Tout simplement.
Pour ne pas perde l’information que ce jeu est bel et bien disponible mais qu’il est peut-être un peu compliqué pour les uns et les autres d‘aller se le procurer en boutique, il existe, Etienne, une version en ligne.

E. : Oui, on peut jouer à ce jeu en ligne, et donc dessiner, écrire et partager cela avec des gens mais pas dans la même pièce, à distance sur le site de Gartic : garticphone.com et partager ce plaisir à plusieurs.

P. : Merci. Et pour un autre site intéressant, celui de Chrysalude, votre propre société des jeux et de solutions ludiques en famille ou en entreprise.

E. : Tout à fait. Vous pouvez retrouver nos réalisations et nos projets de conseil sur chrysalude.fr

Vous pourriez aussi aimer

Comments

Leave a Comment

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>